Ma (modeste) bio

Ancien conférencier-cinéaste à Grand Reportage, J'ai parcouru le monde pendant 10 ans, de 78 à 88. De mes voyages j'ai ramené plusieurs longs métrages 16 mm: Les grands carnavals du monde, le Kenya, l'Alaska, la bretagne, la Camargue. Un livre sur la camargue (éditions Artis-Historia-Bruxelles).
Photographe animalier à l'origine, et amoureux des grands espaces, J'ai observé et etudié certaines populations d'oiseaux migrateurs, ce qui m'a amené par exemple, à suivre les flamants roses en migration , depuis la Camargue jusqu'au Kenya. Ces reportages diffusés dans les circuits de conférences de GRAND REPORTAGE permettais de financer de nouveaux voyages. Lorsque notre organisme à été "phagocité" par connaissance du monde qui nous offrait un strapontin
au sein de leur tournées, j'ai profité de l'opportunité pour arreter.
Ce ne fut pas facile !
Je suis devenu, maintenant sédentaire, pour rester auprès de ma famille. Ma passion pour la photo je la transmet en tant qu'animateur du club photo de la MJC d'Annonay et celui de Roiffieux, en Ardèche. Un site appelé CLUBPHOTO mis en ligne en fin 97 (a l'époque nous étions précurseurs !) a permis de mettre en vitrine les photographes du club et d'accueillir d'autres photographes que nous invitions sur notre site.
Depuis 10 ans une recherche sur la photographie de personne, m'a permis de travailler sur les différents sujets inhérant à cette pratique. Le portrait bien sur qui permet de travailler le regard et l'expréssion et qui permet lorque le courant passe de faire un portrait de "caractère". Ce travail de confiance, allié au travail poursuivi dans les clubs a permis de mettre en place sur le site clubphoto d'abord des pages dédiés aux modèles qui propose en amateur et aux amateurs de poser dans différentes disciplines; ensuite le nombre de modèles augmentant, la création d'un site dédié est devenu indispensable: Rhonalpesmodèles La mise en place de casting réalisé par le club photo d'annonay permet de donner le petit coup de pouce que nous pouvons donner (photos, pages en ligne, recommandation...)
Depuis quinze ans je souhaitais travailler sur la peinture éphémère sur le corps le bodypainting qui est beaucoup usité dans d'autres pays mais pretiquement inconnu en France Je ne trouvais pas de modèles désireux de tenter l'expèrience, et puis le phénomène récent du tatoo permanent ou temporaire, m'à permis de trouver des personnes receptives et de tenter l'expèrience. Et aussi d'aller participer au Festival Mondial du bodypainting à Seeboden en Autriche. Un site spécial relate ce travail: Bodypaint-art
Comme vous pouvez le constater les réalisations et les projets ne manquent pas !